Soyez modernes, elaborez vos budgets !

Une tribune de Robert BENTZ  / Directeur adjoint de FWA

Je fais partie des anciens, de ceux qui ont connu les trieuses, les rubans et les cartes perforées. A l’époque un budget était constitué des éléments comptables de l’année que nous adaptions suivant le contexte en ajoutant ou retranchant suivant une ambition de croissance ou une adaptation au marché, qui pouvait se contracter.

Pour moi, la rupture est l’apparition du tableur. Sacré « foutu machin » qui mélange les données et les algorithmes de calcul. Et qui en plus devient accessible aux non informaticiens que sont les utilisateurs : financiers, comptables et managers de tout niveau.

Soyez modernes

Alors élaborer (prévoir, anticiper, traduire ses ambitions) un budget devient un « jeu d’enfant » géré par les utilisateurs eux-mêmes. Nous avons vécu de merveilleuses années sous l’influence de ces tableurs, mais aussi avec des exigences croissantes. Le budget s’affine, se précise, s’itère, se complexifie.

Mais, revers de la médaille, à force de « tripoter » les tableaux Excel sans protection, des erreurs sont introduites dans les formules ou autres manipulations hasardeuses comme l’ajout ou la suppression de cellules. Sans être tout à fait faux, les budgets ne sont pas tout à fait justes.

« De mon temps », un bon arrêté comptable annuel suffisait ( nous n’étions pas capables de faire mieux ), mais avec l’évolution des solutions informatiques les exigences augmentent. De l’année nous sommes passés au trimestre, au mois et nous en sommes quasiment au jour si l’on veut bien entendre les arguments des vendeurs d’ERP.

Alors les budgets doivent s’adapter en termes de granularité et être aussi, finement ciselés pour « coller » à la réalité de l’entreprise. On introduit alors d’autres sources d’erreurs dans nos tableaux budgétaires de fabrication maison.

Ce n’est pas vraiment nouveau, mais il est indéniable que les tableurs ne sont plus, dans ce niveau de précision, la bonne solution à l’élaboration budgétaire.

Des solutions émergent sur ce marché tout de même assez étroit. Les grands éditeurs s’y mettent, avec leur « délicatesse tarifaire » bien connue, ainsi que des éditeurs plus modestes offrant des solutions tout aussi efficaces et fiables à des prix bien plus acceptables.

Elaborer finement, son budget est devenue une obligation pour toutes les entreprises. Le monde bouge vite et l’on veut anticiper, prévoir, éviter les surprises. Les entreprises s’équipent en logiciels d’élaboration budgétaire, et d’autre continuent sur tableurs, en attendant sans aucun doute l’incident grave.

Des idées nouvelles et pertinentes émergent, comme les méthodes orientées vers les processus majeurs de l’entreprise. Par opposition à l’analyse par les coûts et les profits, une méthode comme l’Activity Based Management (ABM) s’intéresse à la valeur de ce qui est produit. Pour exemple un constructeur automobile peut ramener tous ses couts en part (%) du prix d’un véhicule qui est le fondement de son existence. Ce type d’analyse permet notamment d’identifier les activités ou les ressources inutiles ( il y en a ! ).

L’élaboration Budgétaire devient alors un outil extrêmement puissant d’anticipation pour l’entreprise, en assurant la pertinence des coûts et des profits, et la meilleure gestion des ressources humaines et matérielles.

Mais pour cela il est impératif de s’équiper d’outils fiables et adaptés. Les tableurs ne devraient plus être utilisés, ils sont beaucoup trop dangereux, surtout dans les mains d’utilisateurs insuffisamment sensibilisés aux dangers potentiels de ces outils.


Nos clients témoignent...


J’ai apprécié la capacité des équipes de FWA à proposer et à apporter des solutions tout au long du projet. L’équipe a toujours été très réactive. Ils ont été très présents, on a toujours eu des réponses rapidement, surtout lors de la mise en production et des premières utilisations. 

Alexis Valtat, Epicentre

Suivre FWA