Cher Petit data Noël !

Un article de Robert BENTZ / Directeur Adjoint de FWA

Je suis informaticien obédience geek. Je suis aussi technophile par mon père. L’on me dit que ce n’est pas grave, mais je sais que je devrais vivre avec ça toute ma vie.

Je ne parle pas encore l’anglais, alors j’ai traduit les expressions que j’ai trouvées sur le sujet, avec mon dictionnaire de 6e.

Chèques cadeau


Je suis de plus en plus heureux, car le monde s’excite de plus en plus sur la donnée. Elle est grosse, elle va vite, elle est ouverte. C’est génial, je ne sais pas à quoi cela peut servir, mais c’est « super à la mode ». Certains disent même que c’est une « tuerie ».

Je suis sûr que c’est toi qui organise tout ça pour que je sois heureux. Quand je serai grand je ferai plein de trucs avec les données, je les assemblerai, les mélangerai, j’y chercherai quelque chose. Je ne sais pas encore quoi, mais mon père m’a dit « quand on cherche, on trouve ».

J’ai une copine à l’école qui me dit toujours que je suis « dans l’erreur ». Ça ne veut rien dire ! il me semble. Elle prétend que le vrai sujet c’est ce que l’on fait, l’usage de l’information, de la donnée, ce ne sont pas les technologies informatiques qui sont importantes. Je crois qu’elle est folle, d’ailleurs ses parents sont un peu bizarres. Ils passent leur temps à écouter les autres et à chercher des idées originales pour organiser leurs vies, leurs métiers.

Moi je ne connais pas le métier des gens, mais le mien sera de fabriquer des usines à traiter des données. Et je les vendrai, et je me ferai payer pour leur expliquer comment ça marche. Je crois que je suis génial, c’est sûr…

D’ailleurs j’ai vu à la télé, les sociétés qui vendent des produits et des services pour bricoler les données (grosses, ouvertes, rapides) qui pensent comme moi. Il y a plein de noms dont il faut que je me souvienne pour épater mes copains : Hadoop, HDFS, NoSQL HBase, MapReduce. Je ne sais pas ce que ces mots veulent dire, mais je trouve que ça « claque ».

C’est fou comme les gens peuvent se tromper, alors que le monde est drôlement simple. Quand je serai grand je vais créer une entreprise géniale, qui ne fera que de manipuler des données.

D’ailleurs si je suis bien l’actualité, la grosse donnée va tripler de volume en un an, la donnée ouverte a plus de mal, mais elle va y arriver, et la donnée rapide, et bien, tout le monde commence à l’utiliser. Et j’ai entendu parler à l’épicerie de la donnée lac, toute plate quoi ! Pour quoi faire ? Je ne sais pas, mais on va trouver.

C’est génial, je ne sais toujours pas à quoi tout cela peut servir, mais ça doit me permettre de faire fortune.

Et puis, il faut que je me réconcilie avec ma copine de l’école qui ne pense qu’aux usages. D’abord parce qu’elle est jolie et l’on ne sait jamais, elle a peut-être raison.

Merci de tout cœur Petit Data Noël !!!


Nos clients témoignent...


J’ai apprécié la capacité des équipes de FWA à proposer et à apporter des solutions tout au long du projet. L’équipe a toujours été très réactive. Ils ont été très présents, on a toujours eu des réponses rapidement, surtout lors de la mise en production et des premières utilisations. 

Alexis Valtat, Epicentre

Suivre FWA