Les cubes OLAP, quels enjeux pour le reporting ?

Un article de Michael DUVAL  / Expert Business Intelligence FWA

Un cube OLAP pourrait être comparé à un tableau croisé dynamique, mais en mieux. Il permet de naviguer presque instantanément au sein d’une base de données volumineuse. La navigation consiste principalement à passer d’un niveau de données agrégées à un autre, en passant par exemple d’un tableau par année au même tableau présentant le même indicateur mais détaillé sur les mois.

Concernant les dimensions, elles permettent d’observer le ou les indicateurs au croisement des dimensions choisies par l’utilisateur. Les données de l’activité de l’entreprise sont donc enfin accessibles, manipulables par l’utilisateur selon toutes les combinaisons de dimensions possibles et en toute liberté.

OLAP

FWA utilise les cubes OLAP dans son logiciel de de reporting budgétaire, Arados, et dans d’autres développements spécifiques pour ses clients.

Notre expert Business Intelligence, Michael DUVAL nous explique les cubes OLAP.

Pourquoi OLAP (Online analytical processing) ?


« Les outils décisionnels mis à disposition des employés en entreprise sont très souvent limités à des rapports PDF ou des fichiers Excel. L’interactivité y est donc quasiment inexistante.

Excel ne permet pas de manipuler un volume de données conséquent. Du point de vue de l’utilisateur, un cube OLAP peut être vulgarisé comme un tableau croisé dynamique plus puissant.

En donnant accès à un ensemble « coordonné » de données aux utilisateurs, les utilisateurs sont indépendants de la DSI. On évite ainsi l’intervention d’un développeur pour concevoir un nouvel état.

Qu’est-ce qu’un cube OLAP ?


Un cube OLAP est, avant toute chose, une base de données multidimensionnelle, dans laquelle les données sont pré-calculées. Cela donne la possibilité à l’utilisateur d’en interroger un volume important. Et cela, sans pour autant impacter le temps de réponse des interrogations. Le temps de réponse est, la plupart du temps, quasiment instantané pour l’utilisateur.

Le cube apporte aussi une possibilité de « Data Digging ». L’utilisateur a la possibilité de voir, donc comprendre, les composantes d’un agrégat. L’agrégation fournie par l’OLAP n’est pas destructrice. L’utilisateur est ainsi capable de remonter à la source de l’information.

Comment s’utilise un cube OLAP ?


Il peut être consulté directement dans Excel, comme un tableau croisé dynamique standard. Il peut également être consulté et manipulé directement dans des pages web, en HTML, grâce à certains composants.

A quelles problématiques techniques les cubes OLAP vous ont-ils permis de répondre ?


Nous répondons souvent à ce genre de sollicitation : « Bonjour, je compile/consolide mes données avec Excel et là, on n’y arrive plus. C’est trop long, on a trop de paramètres de reporting, on a trop de fichiers. On a une perte de l’information.

Le premier frein à l’analyse est, très souvent, le volume. Quand on doit analyser les opérations de 350 points de vente, ou les transports de milliers de colis par exemple, les données s’accumulent rapidement. Les agréger manuellement prend beaucoup de temps et c’est une importante source d’erreur.

Là où une base de données traditionnelle de type SQL, MySql ou Oracle imposeraient des temps de réponse non négligeables, de l’ordre des minutes ou même des heures, OLAP lui répondra quasi instantanément.

Une autre facette non négligeable apportée par OLAP est la sécurité. Basé sur les comptes Windows, l’accès aux données est contrôlé jusqu’à la maille le plus fine, la cellule. Les données étant actualisées régulièrement, l’utilisateur ne sera pas confronté à des données obsolètes, ni à des données en dehors de son périmètre.

Dans quel cas métiers ces cubes ont-ils apportés un gain important ?


Dans le domaine bancaire, par exemple, dans le contrôle de gestion. Nous assurons le reporting mensuel interne et légal à J + 4. Ce qui permet aux contrôleurs de gestion de se concentrer sur leur métier d’analyse (et non sur la consolidation des données). Des millions de lignes provenant des agences alimentent les cubes mensuellement.

Dans le domaine de l’énergie, ensuite, au sein d’un grand groupe pétrolier français : audit multi filiales. Notre solution apporte une interrogation rapide des éléments (Achat / Vente Transport / Rentabilité) de dizaines de filiales du groupe. Elles servent à l’audit et au suivi de ces filiales. Les millions de lignes sont disponibles à tout moment.

Arados : Analyse financière de la comptabilité


Nous avons inclus l’OLAP dans notre solution d’analyse financière qui était confrontée à des délais de calcul trop long. Grace à l’OLAP nous avons diminué drastiquement le temps de préparation des résultats. La moyenne est passée de quelques heures à quelques secondes.

Techniquement y-a-t-il des contraintes d’utilisation de ces cubes ?


Du point de vue d’accès aux cubes, l’accès est très souple. Les cubes peuvent se consulter via http/https (même dans Excel).

Il faut, par la suite, installer les composantes Analysis Services de SQL Server. Cela peut prendre n’importe quelle source de donnée en entrée (base Oracle, base MySQL, Base SQL Server, Source ODBC…)

La gestion des utilisateurs se fait sous Windows (compte locaux ou active directory), il n’existe pas de comptes applicatifs. On ne peut pas facilement emmener l’ensemble des données. Les analyses se font en mode connecté.


Nos clients témoignent...


J’ai apprécié la capacité des équipes de FWA à proposer et à apporter des solutions tout au long du projet. L’équipe a toujours été très réactive. Ils ont été très présents, on a toujours eu des réponses rapidement, surtout lors de la mise en production et des premières utilisations. 

Alexis Valtat, Epicentre

Suivre FWA